DALA'S LAW STUDENTS GUIDE TO DOING WHATEVER YOU WANT WITH YOUR LAW DEGREE

fullsizeoutput_42b7.jpeg
fullsizeoutput_42b9.jpeg

Faire tout et n'importe quoi avec un diplôme en droit: un guide exhaustif préparé par DALA

 

HOW THE GUIDE WAS BORN


Since DALA's inception, we have been dreaming to pull together this guide, but it always came down to a matter of time and person-power. 

Thanks to the support of the Tony and Teresa Fund for Teaching and Learning, and several meetings with the faculty and administration, DALA members, Vicky Woo and Rachel Kohut were able to spend the summer putting this together for you.

 
articling.jpg
In retrospect, turning down an articling position at the firm was a risk but I’m glad I went for it.
— Nicholas Caivano, Human Rights Lawyer, Canadian HIV/AIDS Legal Network
 
 
1459205533279.jpeg
 
21875541_10154690945120807_1742120917_o.jpg
Pour ma part, j’ai jugé qu’être membre d’un barreau n’était pas l’outil le plus utile pour œuvrer dans ce domaine. Je reconnais cependant que pour plusieurs, il s’agit du chemin évident après des études en droit, et qu’il existe une forte pression sociale (et, dans bien des cas, familiale!) à suivre cette route déjà tracée. Je crois qu’il demeure toutefois important de se questionner à savoir si on prend ce chemin parce qu’on suit la norme établie, ou parce qu’il s’agit du choix le plus approprié pour nous et nos plans de carrière. Aujourd’hui, j’ai la chance de travailler pour une organisation qui me passionne et de faire partie d’un projet qui allie le juridique au communautaire. Je suis donc heureuse d’être restée fidèle à mes ambitions et j’ai confiance que mon parcours juridique et mes expériences seront tout autant valorisés.
— Isabelle Jacovella Rémillard, Coordonnatrice juridique au Centre canadien pour la justice internationale
 
Did you read the article in Reductress, “Woman uses law degree exclusively for Facebook arguments”? That’s me. That headline hit very close to home. I use law as a way to bully people online. It also loosely informs my stand up. And in the event that a joke I tell lands me in front of one of our human rights tribunals, I hope it helps me too.
— Jess Salomon, former UN war crimes lawyer turned stand up comic